Vidéo : Transferts fédéraux en santé

OUI Québec

Se préoccuper de l’accessibilité en santé, c’est aussi savoir dénoncer les compressions draconiennes que le fédéral a opérées, non pas au nom de principes, mais pour équilibrer ses propres finances sur le dos des provinces. Ces coupes sont à l’origine de la pénurie de main-d’œuvre qui met encore à mal le réseau.

Dès sa mise en place, le système de santé canadien a dû s’appuyer sur une forte contribution financière du gouvernement fédéral en raison du partage des pouvoirs et des ressources qui a cours au Canada. Au départ, la contribution fédérale était fixée à 50 % des dépenses. Aujourd’hui, elle n’est plus que de 22 %.Ce désengagement marqué a des conséquences majeures : notre système de santé est continuellement au bord de la rupture, malgré le fait qu’il accapare plus de 50 % du budget du Québec.

Pour bien comprendre tous les enjeux et les impacts du dossier des transferts fédéraux en santé, les OUI Québec ont convié Suzie St-Cerny, de la Chaire de recherche en fiscalité publique de l’Université de Sherbrooke, Jacques Létourneau, président de la CSN, Daniel Boyer, président de la FTQ et, bien sûr, Claudette Carbonneau, présidente des OUI Québec pour un événement visant à faire le tour de ces enjeux cruciaux pour nos finances publiques.

Revoyez le tout ici :

Pour consulter la présentation de Suzie St-Cerny :

Partagez

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email
L'INDÉPENDANCE, ÇA NE SE FERA PAS TOUT SEUL
Les activités des OUI Québec sont financées à 100 % par la société civile et les contributions citoyennes.

En choisissant l’une des options ci-haut, nous vous redirigerons vers le site de notre partenaire (monelection.org) qui sécurise les dons.